Parce que Punky Poule n’a peur de rien!

Nous ne sommes pas seuls dans l’univers…

Et je ne suis pas seule dans ce voyage! Il y a Punky Poule!

Mais qui est Punky Poule?

Punky Poule me suit depuis cet été 2010 où elle a quitté sa petite boutique de Montréal. Depuis elle m’accompagne partout. Elle a traversé l’Amérique du sud du Vénézuela jusqu’en Uruguay, a vu un peu du Québec et de l’Australie. Et comme elle n’en a jamais assez la revoici sur le devant de la scène! En parfaite compagne de voyage, elle a accepté de se prêter au jeu d’un portrait en images. Voilà ma partenaire de voyage parfaite :

Elle est flexible…

…sait se montrer “zen!”…

…mais aussi de temps en temps “casse-cou”…


 

…et la tête à l’envers…

Elle sait comme moi apprécier les bonnes choses…

…et les mauvaises!

 

 

 

 

Et sa plus grande qualité… Elle veut tout voir, absolument tout! Alors c’est parti…

Une jolie petite carte toute simple pour commencer la présentation.


Vous pouvez y voir l’île des Pins, au sud-est de Nouméa, qui viendra cloturer mon séjour ici. Je vais y fêter mon anniversaire avec 10 autres couchsurfers. Au programme : pirogue, pêche, dégustation de langoustes grillées, snorkelling et plongée…
Je suis également en train de fixer une escapade de 5jours en voiture avec deux autres filles rencontrées par couchsurfing (mais que ferait-on sans couchsurfing de nos jours?). L’idée est de faire le tour de la “grande terre” et notamment de voir les célébres cascades Tao et Colnett, Hiengène et sa célèbre poule (pour faire plaisir à ma compagne de voyage bien sûr!) et les villages Kanaks.
Départ vendredi 11 mai de Melbourne pour une arrivée à Sydney dans la soirée. Nuit à l’aéroport (heureusement que j’ai un bouquin de 800 pages en anglais pour m’aider à m’endormir sur les bancs d’aéroport!), et arrivée à Nouméa samedi 12 dans la matinée.

Punky Poule est fatiguée d’entendre tout le monde répéter que l’île du nord n’est que moyennement intéressante. Punky Poule va donc commencer par le nord, juste pour faire un pied de nez (ou pied de bec) à tout le monde. Le séjour néo-zélandais commence donc par quelques semaines dans la région d’Auckland, avec une première expérience Helpx toute neuve et très différente des précédentes : deux/trois semaines dans une ferme-centre équestre en juin, avec plein d’animaux comme compagnons. Oui des vrais chevaux qui bêlent et des moutons qui hennissent. Ou quelque chose comme ça…
Plus sérieusement, on va apprendre à pomponner les cheveux et s’occuper un peu des écuries. Pas possible de monter à cheval ici malheureusement, car cette activité est seulement réservée aux personnes très expérimentées pour des raisons de sécurité, donc pas de “helpers” de passage sur les chevaux. Mais comme nous allons être dans un secteur où les centres équestres ne manquent pas il sera sans doute possible de faire des balades à cheval quand même! Puis d’autres petites taches en plus à faire, jardinage, cuisine, etc… (maman il y a des cochons, tu te rends compte? Non pour les autres ne cherchez pas à savoir de quoi il en retourne je ne donnerai pas d’explication)
Une petite carte pour faire plus simple. Le premier petit point rouge au dessus d’Auckland indique Helensville. Je serai quelque part dans ce secteur.


Mais où en est-on donc du visa de travail? Il est payé, presque approuvé. Mardi 8 mai je fais ma radio des poumons. Dernière étape! Punky Poule vient bien sûr avec moi pour me tenir la main et me soutenir face au vilain docteur!
Départ pour Auckland le 31 mai ou 1er juin. Début du travail, un vrai de vrai avec des sous dans la poche, courant juillet. J’en dirais plus sur le sujet dans les prochaines semaines.
Quant à l’île du sud, je me la réserve sur un mode plus “luxe”. Avec des sous mis de côté car beaucoup de choses à voir et à faire pour le gentil hobbit joufflu que je suis! Soit en traversant l’île en stop en solo, soit avec un ou deux compagnons de voyage en van sur trois semaines/un mois. Ce qui est tentant aussi. Je verrais plus tard quelle décision prendre.
Mais où est mon précieux?? Et mes amis hobits? Ah les voilà! (hey oh hey oh on rentre du boulot…)

Hop hop hop, on continue les amis!

Le Vanuatu est un archipel de 83 îles situées en Mélanésie, dans le sud-ouest de l’océan Pacifique. Ce petit pays est situé à l’extrémité de la ceinture de feu du Pacifique, zone volcanique des plus actives de la planète. Les îles du Vanuatu s’étendent du Nord au Sud sur 900 kilomètres. L’archipel est situé à 1500 kilomètres à l’Est de l’Australie et à moins de 500 kilomètres de la Nouvelles-Calédonie. Le premier voisin du nord est Les îles Salomon. A l’Ouest, le Vanuatu entretien de bon rapport avec son voisin des îles Fiji. La superficie du Vanuatu est de 12 189 km2, soit un peu moins de la moitié de la Belgique, mais la surface des eaux territoriales est bien plus importante avec près de 450 000 km2.

Le Vanuatu compte 220 000 habitants, répartis sur l’ensemble des îles, dont 6 seulement sont équipées d’un réseau électrique. Le pays est pauvre avec un indice de développement humain (IDH) de 0,542, mais riche d’une nature exceptionnelle : volcans, fonds corraliens, plages de rêve, forêts vraiment vierge…tous ceci sous un climat tropical.

Les volcans du Vanuatu sont célèbres, en particulier le Mont Yasur sur l’île de Tanna (ne pas écrire Tana). Ce volcan tire sa renommée de son accès facile à 300 mètres d’altitude, mais aussi et surtout de son lac de lave en activité toute l’année. De plus ce volcan jouit d’une météo très clémente. Les populations ni-Vanuatu vantent la possibilité de voir la lave toute l’année, fait exceptionnel pour un volcan.
Voici un petit mémo des principales caractéristiques du pays.

* Langues officielles du Vanuatu : Bichlamar, français, anglais. Le français est parlé par 40% de la population
* Capitale du Vanuatu : Port-Vila
* Coordonnées géographiques : 17° 27′ S, 168° 11′ E
* Démocratie. Président Kalkot Matas Kelekele, Premier ministre Ham Lini
* Superficie du territoire : 12 200 km²
* Population en 2002 : 192 910 hab, soit 16 hab./km²
* Indépendance du pays le 30 juillet 1980, qui met fin au condominium France / Royaume-Uni
* Frontières maritimes : Îles Salomon, Fidji, Nouvelle-Calédonie
* Les habitants s’appelent les Ni-Vanuatu
* Indice de Développement Humain (IDH) 2004 : 0,670, 119ème position mondiale
* La monnaie Vatu (VUV), 130 VUV pour 1€ environs
* Fuseau horaire UTC +11
* Hymne national du Vanuatu : Yumi, Yumi, Yumi

Départ pour deux ou trois semaines entre septembre et décembre. Ce sera ma plus folle dépense et ma plus grosse folie de ce voyage en Océanie. Tout dépendra de mon budget, mais mon principal objectif reste le volcan Yasur. Et encore et toujours la rencontre avec les habitants.

Un premier bilan de ces presque sept mois en Australie devrait suivre bientôt, et aussi un de mon expérience en tant qu’au pair. Pour le moment je me consacre à toutes mes démarches de départ, et c’est de l’énergie. Organiser mon sac (et c’est pas rien!), rédiger une lettre des routines à suivre pour ma remplaçante, départ mardi prochain pour Melbourne pour faire ma radio des poumons et finaliser mon dossier, départ le vendredi suivant pour prendre l’avion… Ouf!!

Je clôture cette page avec un joli dessin trouvé par une amie il y a quelques jours. Il me plait beaucoup et je m’y retrouve vraiment aujourd’hui.

A bientôt!

Iris

6 thoughts on “Parce que Punky Poule n’a peur de rien!

  1. L ile du Nord de Nouvelle Zelande est jolie mais celle du sud est beaucoup plus belles.
    Un peu comme si on disait que la region Nord etait plus belle que la region Provence Alpes Cote d Azur.
    Le parc Tongariro dans le nord vaut cependant le coup et le nord-est est bien pour rencontrer des Maoris.

    Voyager en stop en Nouvelle Zelande est une facon luxueuse car si tu parles avec les conducteurs sur les parking ou station d essence, tu attendras peu et sera souvent invite a boire et a manger.
    De plus, tu peux t aventurer a peu pres partout et en sympatisant en faisant du stop, on peut t emmener dans des parcs nationaux ou la circulation est nulle ou presque.

    Guizmo passe le bonjour a Punky Poule, il aurait aime la rencontrer

    • Punky Poule salue Guizmo aussi! :-)

      J’ai une grosse nostalgie du stop en solo. Il me tarde de repartir un peu toute seule, surtout que les meilleurs échos d’auto-stop que j’ai entendu jusqu’à maintenant sont à propos de la Nouvelle Zélande.
      Après je n’ai jamais fait de trajet en van, sauf pour des relocalisations. Avec tout le speed que ça implique et le manque de liberté, même si financièrement c’est intéressant. Donc j’aimerais bien vivre cette expérience au moins une fois, même si c’est juste pour une semaine.

  2. Tu peux cumuler les 2.

    Quand tu fais du stop, si tu vois un van (et il yen a plein dans l ile du sud), parle au conducteur et dis que tu peux payer 1/3 des frais d essence si tu voyages 1 semaine avec eux.
    Si c est des Francais, il se peut qu il soit content d avoir une peronne maitrisant l anglais.

    • On pourrait ouvrir une section “coup de main dans un van” sur Helpx. Je fais à manger, j’aime masser les gens, j’ai aucun problème pour nettoyer le van et faire la vaisselle, et j’ai plein d’histoires de voyage à raconter! Qui veut de moi messieurs-dames??
      Ouais, ça devrait marcher! :-)
      Bon les massages je vais éviter si on me demande pas, ça va leur paraitre bizarre sinon haha!

  3. Bonjour, Depuis que j’ai envoyé une photo de Punky Poule à ma petite fille à Los Angeles, je cherche en vain sur le net une petite soeur (poule) pour lui offrir, car je crois savoir que cela lui ferait le plus grand plaisir, en attendant d’avoir 2 vraies poulettes blanches dans son jardin. Vous souvenez-vous de quelle boutique de Montréal Punky Poule provient-elle ? Merci par avance de votre aimable réponse.
    Vos randonnées de par le monde me font rêver, moi qui ne prends pas l’avion….
    CB

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>