Lisbonne, mon adorée

C’était au départ la raison première de ce voyage, mais j’aurais finalement terminé ce séjour par Lisbonne. En agissant comme pour chaque coup de foudre que j’ai eu pour une ville : j’ai décidé de ne pas tout voir la première fois. Je n’ai pas fait de balade en bateau jusqu’à Belem, je n’ai pas vu la tour de Belem ni sa fameuse pastelaria. Ce sera pour une autre fois. J’ai choisi de prendre mon temps, et de le perdre en me faisant plaisir.

Lisbonne est un magnifique bazar, un marché de couleurs et de monuments surprenants. J’ai eu la chance de trouver un couchsurfer vraiment adorable qui m’a emmené dans des endroits superbes pour écouter du Fado. Le fado est un genre musical portugais qui prend la forme d’un chant mélancolique généralement accompagné par des instruments à cordes pincées. A Lisbonne il est pratiqué aussi bien par des hommes que par des femmes. Il est en général plus entrainant et plus joyeux que celui de Coimbra. J’ai été très profondément touchée par ces chants et ces histoires empreintes de nostalgie. Le 27 novembre 2011 le Fado a été inscrit au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Pour visiter Lisbonne, j’ai de nouveau choisi de passer par le concept de free-tour (tour gratuit). Des gens de tous âges (mais souvent dans la trentaine et sans emploi, quelquefois dans le tourisme mais pas toujours. Avant toute chose des gens passionnés par leur ville et son histoire) vous font découvrir une ville pendant quelques heures et bien souvent vous font voir des lieux/quartiers moins touristiques que ce que vous pourriez voir avec une agence. En réalité ces tours ne sont pas vraiment gratuits, puisque les guides attendent un petit pourboire de remerciement. C’est à votre bon coeur…et votre discernement pour juger quelle somme vous voulez donner. Vous pouvez trouver ces visites alternatives dans la plupart des grandes villes/capitales du monde entier. Le concept est né à Berlin, puis s’est étendu un peu partout face au succès grandissant de cette formule. Pour ma part je n’ai jamais été déçue. Cela m’a permis de faire de bien belles rencontres et de partager mon déjeuner avec d’autres voyageurs de passage. Et en parlant de repas, ne ratez surtout pas l’occasion de faire un bon goûter à la Confeitaria Nacional, un immense salon de thé-pâtisserie superbe sur la place Da Figueira, où vous pourrez vous rassasiez de nombreux gâteaux pour un prix plutôt dérisoire.

Si vous passez un jour dans cette ville magnifique, vous ferez peut-être la connaissance de José et de ses anecdotes historiques toutes plus surprenantes les unes que les autres :

http://lisbonfreetour.blogspot.fr/

C’est à Lisbonne que j’ai décidé de commencer à voyager avec un meilleur appareil photo, et de ne plus me “gâcher” la vie avec des soucis de netteté ou de zoom. Je reste assez satisfaite de mes photos, mais je serais plus heureuse encore de vous présenter bientôt ma nouvelle acquisition!

Encore une fois, Lisbonne est un coup de coeur, et j’attends avec impatience d’y retourner un jour!

Fin de ce merveilleux voyage…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>