La tentation du rocher…

Mai 2010, je découvre pour la première fois le snorkeling. Je suis partie dix jours au Mexique et nous partons un matin à la découverte de tortues près de Tulum, avant de plonger l’après-midi avec nos lampes étanches en cenotes, grottes remplies d’eau.

J’aime de plus en plus découvrir le monde sous-marin. Le parcours sous-marin de l’île aux canards m’a beaucoup plu. Faire le tour d’une partie du rocher de la baie de Kuto aussi. Le défi est un peu plus gros aujourd’hui. 1200 mètres aller-retour jusqu’à un rocher de la baie d’Oro. Rien d’extraordinaire ni infaisable. Mais du jamais fait pour moi. Pas sans bateau, pas dans les vagues et le courant. Je suis arrivée à Nouméa avec mes trois vieilles petites phobies quant à la plongée PMT : mettre la tête sous l’eau en apnée avec le tuba, nager dans des eaux sombres, nager dans du courant. De ces trois craintes il ne reste plus grand chose aujourd’hui, en partie grâce à Hélène et Alex qui m’ont donné d’excellents conseils pour l’apnée. Quant au reste… J’affronte tout ça ce matin là. Avec quand même une grosse frayeur à la clé.

Nous ne sommes que trois à nous lancer, Cédric, Loïc et moi. L’eau est froide, un peu trop de vagues et le rocher pas si près que ça une fois ces conditions réunies. On y va quand même. L’aller se fait tranquillement, et c’est un vrai bonheur de faire le tour de ce deuxième rocher. Les patates sont magnifiques, les poissons aussi. Nous avions l’espoir de rencontrer des requins à pointes noires et pointes blanches, mais rien de ce côté là. Petit passage à l’intérieur du rocher où nous pouvons voir deux superbes bénitiers. Petite nage autour avant de se décider à rentrer. Difficilement pour moi. Je sens le froid m’envahir, d’une façon que je n’ai jamais ressenti avant. Et une grosse douleur dans les cuisses, comme si j’avais deux ceintures au dessus de chaque genou qui se resserraient au fur et à mesure de la traversée. J’ai déjà eu des crampes, mais rien de cet genre là. J’essaye de ne pas paniquer mais j’ai quand même du mal à avancer. Je pensais que le retour en suivant le sens des vagues serait plus facile que l’aller mais c’est l’inverse. L’eau rentre dans mon tuba et j’ai l’impression de reculer continuellement. J’ai beau avoir appris à souffler comme il faut pour recracher l’eau, à la 4ème fois c’est la tasse. Heureusement que j’ai Loïc à côté, 2 mètres de bienveillance pour me soutenir. Deux minutes plus tard nous repartons. Loïc me demande régulièrement si ça va, et je réponds oui. Il a l’air de ne me croire qu’à moitié et il a finalement bien raison. Sur les derniers mètres je ne peux plus avancer et c’est lui qui m’aidera à revenir sur le bord. La suite est assez épique. Je tombe au sol, jambes sur le côté. Impossible de marcher ou même seulement de tenir debout. Je suis comme paralysée et frigorifiée. Une belle crampe. Rien de méchant et le traitement est simple : frictions, repos et une bonne tasse de thé bien chaude. Mais j’ai eu peur. Je savais qu’on ne doit jamais plonger seul, maintenant je comprends pourquoi… Mon surnom de la journée est trouvé : bambi (Merci Hugo!) Je sais aussi qu’on ne part pas nager n’importe comment non plus : on oublie le quatre-quarts trop gras et peu nourrissant du matin, et on opte pour un vrai petit dej’, et surtout dixit notre super organisateur des 5jours Patrice, on boit beaucoup avant de partir comme ça. Idiote…mais fière quand même. :)

L’après-midi incite plus au farniente. Le soleil n’est pas au rendez-vous et nous nous contentons de petites balades et de la piscine naturelle. Le soleil sort finalement en fin de journée et nous en profitons pour aller boire un…deux…trois verres en terrasse et de profiter du coucher du soleil.

 

One thought on “La tentation du rocher…

  1. tu me donnes envie de faire du snorkelling ! même si je pense que j’aurais aussi fait l’erreur de ne pas boire et de manger sucré :)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>